Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Eau et activités économiques - L'agriculture et l'eau

L'agriculture et l'eau

©Pierre Barthe-AEAG

L’agriculture est une activité économique majeure dans un bassin rural comme celui d’Adour-Garonne. En intervenant sur la moitié de la surface disponible, elle façonne les paysages, elle entretient les surfaces et elle soutient un tissu rural dense.

Comme toute activité, l’agriculture a un impact sur les milieux qu’elle utilise. Elle a donc une influence sur la qualité de l’eau et des sols, sur le fonctionnement des bassins versants,  et le fonctionnement  des milieux qui s’y trouvent. L’eau et la biodiversité sont à ce titre directement ou indirectement impactées par l’activité agricole. 

Vers une agriculture triplement performante...

L’agence de l’eau Adour-Garonne accompagne les agriculteurs et les organismes professionnels agricoles dans le but de soutenir et développer une agriculture préservant l’eau et les milieux aquatiques qui s’articule autour de 3 axes :

  • Environnemental : une activité qui respecte la qualité des milieux terrestres et aquatiques et bénéficie à la biodiversité ;
  • Économique : un revenu décent pour les agriculteurs soutenu par des filières agroalimentaires adaptées aux nouveaux enjeux ;
  • Social: des conditions de travail améliorées et une reconnaissance du rôle des agriculteurs dans la société.

L’objectif est de contribuer à une agriculture résiliente vis-à-vis des changements climatiques par de nouveaux systèmes d’exploitation plus diversifiés, développés au cœur des territoires.

...Où l’eau est indispensable

L'agriculture utilise de l'eau pour l'alimentation du bétail, le lavage des installations, pour l’emploi des produits phytosanitaires et l'irrigation des cultures. C'est cette dernière qui en nécessite le plus, notamment en été, alors que les niveaux des rivières et des nappes souterraines sont au plus bas.

 

Crédit photos ©Pierre Barthe-AEAG