Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Eau et activités économiques - L’eau en agriculture

L’eau en agriculture

L'agriculture utilise de l'eau pour l'alimentation du bétail, le lavage des installations et l'irrigation des cultures. C'est cette dernière qui en nécessite le plus, notamment en été, alors que les niveaux des rivières et des nappes souterraines sont au plus bas.

De l’eau pour les élevages

L'eau est utilisée pour l'abreuvement du bétail, en bâtiment ou en milieu naturel. Sa qualité sanitaire est alors importante pour la bonne conduite de l'élevage.

L'eau sert aussi au nettoyage et à la désinfection des bâtiments d'élevage et des équipements. Les effluents produits doivent être stockés et traités par épandage ou système d'épuration adéquat avant de rejoindre le milieu naturel.

Pour réduire les coûts de stockage et de traitement, il existe des filières de traitement spécifiques adaptées aux effluents d'élevage peu chargés, validées par l'administration.

De l’eau pour les produits

L'eau est aussi utilisée dans la préparation des traitements phytosanitaires. Pour limiter les pollutions accidentelles liées à l'utilisation de ces produits, l'équipement du matériel de traitement est préconisé pour permettre le rinçage au champ (vidange fonds de cuve, cuve de rinçage...).

Le dispositif de remplissage du pulvérisateur doit être équipé de manière à éviter le débordement de la cuve et la contamination de la ressource en eau par les pesticides. Une aire de lavage du matériel, avec récupération et traitement des effluents phytosanitaires peut aussi être aménagée sur le site d'exploitation.

De l’eau pour irriguer

L'irrigation est pour l'agriculture un facteur de production. Dans les régions telles que le sud-ouest, le recours à l'irrigation est aujourd’hui indissociable de la production agricole. L'irrigation est à la fois un facteur de sécurité de production qui permet de diminuer la vulnérabilité aux aléas climatiques, un facteur de qualité des produits et de diversification agricole. Cependant, l'irrigation peut avoir un impact négatif sur les ressources en eau (diminution des débits des cours d'eau...) lorsque celles-ci sont limitées.