Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Eau et activités économiques - Abreuvement du bétail et nettoyage des bâtiments

Abreuvement du bétail et nettoyage des bâtiments

Le bassin Adour Garonne est une zone importante d’élevage notamment de bovins (174 500). Pour les ovins, il est le premier bassin français de production de viande et de lait.  Caprins, porcs, volailles et palmipèdes sont également significatifs.

De l’eau en quantité et de qualité

L’abreuvement est important aux points de vue qualitatif et quantitatif.

A titre d’exemple, une vache laitière en production consomme en moyenne entre 65 et 90 litres par jour, soit 23 à 32 m3 d’eau par an et par animal. Ce qui représente au final pour le bassin un volume d’eau prélevé de plus de 4 millions de m3.

Pour alimenter leurs animaux, les éleveurs prélèvent l’eau dans le milieu naturel (puits,  source, rivière) ou sur le réseau d’eau potable présent sur leur exploitation. Ils doivent alors respecter certaines préconisations, par exemple aménager les points d'abreuvement aux abords du cours d’eau afin d'éviter les problèmes de piétinement et d'érosion de berges.

En sus des quantités d’eau prélevées pour l’abreuvement des animaux, l’éleveur prélève de l'eau pour le nettoyage de ses bâtiments et de la salle de traite.