Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Eau et changement climatique - Les mots clefs du changement climatique

Les mots clefs du changement climatique

Adaptation : Initiatives et mesures prises qui consistent à réduire la vulnérabilité des systèmes naturels et humains aux effets des changements climatiques réels ou prévus, en favorisant leur résilience ou leur flexibilité. On distingue plusieurs sortes d’adaptation : anticipative ou réactive, de caractère privé ou public, autonome et spontanée ou alors planifiée.

Atténuation : Modification et substitution des techniques employées dans le but de réduire les ressources engagées et les émissions de gaz à effet de serre. Les politiques destinées à limiter le réchauffement doivent se mener à une échelle globale pour avoir un effet significatif sur le niveau d’émissions de gaz à effet de serre ou sur le niveau d’élimination de ces gaz dans l’atmosphère, à travers ce que l’on nomme des puits.

Exposition : Elle correspond aux incidences locales des changements climatiques. La sensibilité représente les caractéristiques qui fragilisent le territoire ou l’activité dont il est question.

Gestion adaptative : Processus systématique d'amélioration constante des politiques et pratiques de gestion qui se base sur les leçons tirées des résultats de politiques et pratiques antérieures. Dans la gestion adaptative active, la gestion est abordée comme une expérience délibérée dans le but d'apprendre et de progresser chemin faisant.

Résilience : Capacité d’un organisme à s’adapter à un environnement changeant. Terme issu de l’écologie et la biologie où il définit la capacité d’un écosystème, d’une espèce à récupérer un fonctionnement à l’équilibre ou un développement « normal » après avoir subi une perturbation ; par extension, le terme s’emploie aussi pour les activités humaines.

Vulnérabilité : Le terme caractérise la sensibilité d’un système (milieu, territoire ou activité) aux effets défavorables des changements climatiques, y compris la variabilité du climat et les phénomènes extrêmes. C’est à la fois le dommage subi par le système et sa propension à le subir.

La vulnérabilité varie suivant :

  • le caractère, l’ampleur et le rythme de l’évolution du climat,
  • la sensibilité de ce système,
  • sa capacité d’adaptation.

Le degré de vulnérabilité doit exprimer l’urgence et le degré d’effort à consentir pour permettre l’adaptation au changement climatique.