Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Des économies d’eau pour tous

Qu’est-ce qu’une économie d’eau ? Pour l’agence de l’eau Adour-Garonne, économiser l’eau est un choix durable.
C’est, pour l’essentiel, lutter contre le gaspillage, de son prélèvement jusqu’à son utilisation, c’est-à-dire utiliser l’eau de manière rationnelle.

La diminution d’un prélèvement induite par d’autres facteurs (contexte politique, économique, conjoncturel) n’est pas assimilable en tant que telle à une économie d’eau mais plutôt à une restriction d’usage.

Compte tenu d’un manque d’eau quasi chronique l’été sur certaines zones du bassin Adour-Garonne, l’Agence développe une politique d’économies d’eau concernant toutes les catégories d’usagers.

Irrigation : l’eau où et quand il faut

L’Agence prévoit dans son 10e programme d’intervention (2013-2018) des aides aux actions d'économies d'eau en irrigation concernant deux volets complémentaires :

  • le conseil : quelle quantité correspondant strictement aux besoins de la plante l’agriculteur doit-il apporter ?
  • l’aide à l’acquisition de matériels plus économes en eau ou de pilotage de l’irrigation, et la fourniture de conseils pour l’utilisation et le réglage des équipements.

On estime qu'en irrigation, grâce à l’ensemble de ces opérations individuelles et collectives, plusieurs dizaines de millions de m3 sont économisés chaque année.

Quelles actions mener dans l’avenir ?

  • poursuivre, améliorer et évaluer le conseil pour le pilotage de l’irrigation,
  • promouvoir la gestion organisée et planifiée des prélèvements. Gagner un tour d’eau en début et/ou fin de campagne d’irrigation sur le maïs permet d'économiser de 400 à 500 m3/ha,
  • améliorer le fonctionnement et les rendements des réseaux d’irrigation (700 structures d’irrigation "collective" en Adour-Garonne, soit 30% du volume total prélevé pour l’irrigation),
  • mettre en place du matériel de mesure pour améliorer les pratiques (station agrométéo, sondes, logiciel de pilotage),

28 000 compteurs d’irrigation sont recensés sur le bassin via le dispositif des redevances. Ils ont été installés majoritairement durant la période 1999-2002, avec l’aide de l’Agence. La vérification et la remise à neuf de l’ensemble du parc de compteurs s’avèrent nécessaire.

Eau potable : économies à tous les étages

Chaque commune peut agir

Au sein des communes, les opérations contribuant aux économies d’eau peuvent bénéficier d’une aide de l’agence de l’eau Adour-Garonne. Cette aide peut accompagner les opérations suivantes :

  • dispositifs de contrôle de débit pour les volumes prélevés dans le milieu naturel,
  • diagnostics des réseaux de distribution d’eau potable,
  • recherches de fuites sur les réseaux de distribution d’eau potable suite au diagnostic,
  • mise en place de dispositifs hydro économes,
  • récupération des eaux pluviales
  • réutilisation des eaux épurées (collecte, stockage collectif hors distribution, sous réserve de l'avis favorable de l'Agence régionale de la santé et/ou des autorités vétérinaires dans le cas d'une utilisation pour l'abreuvement).

Découvrez l'exemple de la ville de Mende (vidéo)

Les particuliers devraient être les acteurs principaux

C’est probablement pour l’usager domestique que les économies d’eau présentent le meilleur rapport "coût-efficacité". Les particuliers sont les véritables acteurs des économies d’eau.

L’optimisation des usages domestiques passe par des gestes simples et des matériels adaptables qui peuvent générer des économies d’eau importantes pour un budget limité. C'est pourquoi l'Agence finance des opérations de sensibilisation et de communication pour inciter tout un chacun à changer ses comportements et économiser l'eau, qui coule si facilement des robinets...

Pour des conseils d’économies d’eau :  http://www.jeconomiseleau.org

Eau industrielle : économies et circuits fermés au programme

L’Agence attribue aux entreprises utilisatrices d’eau des aides financières en fonction :

  • du type d’entreprise ou de maître d’ouvrage : grandes industries, PME au sens de la recommandation de la commission européenne du 6 mai 2003 (2003/361/CE) ;
  • de l’intérêt et de l’efficacité de l’opération,
  • de la prise en compte des priorités territoriales identifiées dans le programme de mesures du SDAGE (2010-2015).

Sont susceptibles de recevoir une aide de l’Agence :

  • les études de diagnostic de faisabilité et de définition des travaux d'économie d'eau,
  • les ouvrages permettant de réduire les prélèvements et les consommations d’eau industrielle et les ouvrages de transfert des prélèvements d’une ressource sensible vers une ressource moins sensible
  • les dispositifs de connaissance et de contrôle des quantités d’eau utilisées (pose de compteurs, logiciels de suivi des consommations)
  • systèmes de réutilisation des eaux épurées
  • mise en place de circuits fermés et de recyclage

Les prélèvements industriels ont diminué de 47% en vingt ans, notamment grâce aux actions conduites par les industriels et aidées par l'agence de l'eau Adour-Garonne.

Découvrez l'exemple de l'entreprise "Talc de Luzenac (09)" (vidéo)

Des exemples à suivre

80 000 kits hydro-économes aux foyers girondins

Fin 2013, le conseil général de la Gironde en partenariat avec l'Agence, le SMEGREG, le syndicat des eaux du Blayais et la ville de Mérignac ont proposé  80 000 kits hydro-économes aux foyers girondins, qui permettront d'économiser entre 20 et 40 % du volume d'eau consommée chaque année . Plus d'info

52 000 kits hydro-économes en Corrèze

Le conseil général de la Corrèze a distribué 52000 kits , permettant une baisse des consommations de 930000 m3 d'eau potable (1,3 million de m3 d'eau prélevée dans le milieu maturel).