Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Les études de l'Agence

L'Agence réalise ou finance des études à caractère technique ou scientifique pour contribuer à l'amélioration des connaissances dans le domaine de la gestion des eaux et à l'évaluation de l'impact des projets d'aménagement relevant de son domaine d'intervention.

Les types d’études

Ces études peuvent être de deux types :

  • études à maîtrise d'ouvrage Agence : elles sont commandées par l'Agence elle-même,
  • études subventionnées : elles sont réalisées par des partenaires de l'Agence (collectivités, industriels, organismes publics ou privés) auxquels celle-ci apporte une aide financière.

 La totalité des études est disponible sur le portail des documents sur l'eau et la biodiversité 

 

Nouvelles études à découvrir

LA GARONNE : Un espace en évolution pour les poissons migrateurs, synthèse des connaissances pour une politique de gestion coordonnée

Abondamment illustrée d’iconographies et de graphiques, cette nouvelle synthèse publiée par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne dresse un bilan des connaissances pour une politique de gestion coordonnée du fleuve Garonne et des différentes espèces de poissons migrateurs identifiées. Cette synthèse fait partie de l’étude « Etat écologique de la Garonne et son impact sur les populations de poissons migrateurs : espèces piscicoles et analyses systémiques ».
2020 - AEAG - O AG 33863/7 : Accès à la synthèse - Accès à l'étude intégrale

 

SDAGE ADOUR-GARONNE ET PDM – PERIODE 2022 – 2027

L’actualisation de l’état des lieux du bassin Adour-Garonne et l’identification des enjeux du bassin constituent la première étape pour la préparation de la mise à jour du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) et de son Programme de mesures associé (PDM) pour la période 2022 – 2027. Cette actualisation permet d’identifier les territoires et les domaines sur lesquels des actions sont à engager pour atteindre ou maintenir le bon état des eaux. Elle permet d’informer le public et les acteurs de l’eau sur les principales pressions anthropiques s’exerçant sur le bassin et leurs impacts sur l’état des eaux.

2020 - AEAG – Comité de Bassin Adour-Garonne - O AG 34057/1-12 : Accès aux documents

PROJET PHYPAT : Réponses physiologiques au stress et conséquences pour les interactions hôte-pathogènes chez les poissons

Le projet PHYPAT, a pour vocation de caractériser les effets des stress environnementaux liés aux activités humaines sur les poissons d'eau douce du bassin Adour-Garonne. Afin de mieux comprendre la variabilité de réponses aux stress environnementaux chez les poissons, cette étude s’est appuyée sur différentes approches pluridisciplinaires à l’interface entre l’écotoxicologie, l’écophysiologie et la biologie évolutive. Résultats et discussion.

2020 - JACQUIN L. & COTE J. - Laboratoire Evolution & Diversité Biologique EDB - Université Toulouse 3 Paul Sabatier -  CNRS -  IRD - AEAG – O AG 34033 : Accès à l’étude



PROJET REMPAR : Réseau de suivi et d'expertise des micropolluants du Bassin d'Arcachon : période de 2014 à 2019

Le Réseau REMPAR (réseau de suivi et d'expertise des micropolluants du Bassin d'Arcachon)
a mené un plan d'actions sur la période de 2014 à 2019, en vue de comprendre et de réduire l'empreinte en micropolluants sur le Bassin d'Arcachon par des traitements adaptés ou des mesures de réduction à la source. Animé par le SIBA (Syndicat Intercommunal du Bassin d'Arcachon), le réseau REMPAR a réuni professionnels, scientifiques, responsables locaux et de nombreux partenaires dont l'agence de l'eau, autour de ce projet. Synthèse des résultats et perspectives.
2020 - Cote AEAG : GAR-ATL 33947/1-11 : Accès à l'étude

PROJET REGARD : Réduction et gestion des micropolluants sur la métropole bordelaise - 2014 à 2018

Le défi relevé par le Projet REGARD (Réduction et gestion des micropolluants sur la métropole bordelaise) est de proposer une vision globale et intégrée des flux de micropolluants identifiés, à l'échelle d'un territoire urbain en développement : la métropole de Bordeaux (Gironde). Ce projet de recherche a pour objectif d'aider la collectivité à déterminer la meilleure stratégie de lutte contre les pollutions, afin de lui permettre l'atteinte des objectifs de la DCE (Directive Cadre Eau). Il s'est déroulé sur la période de 2014 à 2018.
2020 - Cote AEAG : GAR-ATL 33917/1-6 : Accès à l'étude