Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Eau potable

Attention aux confusions
L'agence de l'eau n'est pas responsable de la distribution de l'eau potable ni de l'assainissement, qui sont de la compétence de votre mairie.
Ne confondez pas l'agence de l'eau avec des gestionnaires comme la "Lyonnaise des eaux", "Véolia eau" ou la "SAUR," sociétés privées qui peuvent assurer la distribution de l'eau potable ou l'assainissement des eaux usées, à la demande de votre mairie.
Pour toutes les questions concernant la distribution de l'eau potable, son prix ou l'assainissement : adressez-vous à votre mairie.

 

Je viens de m'installer à XXX. Qui contacter pour un accès a l'eau, l'arrêt des compteurs, la facturation, etc. ?

Vous devez contacter la mairie de votre commune . Elle vous indiquera le gestionnaire du réseau d'eau potable.
Établissement public du ministère du Développement durable, l'agence de l'eau ne gère pas de réseaux d'eau potable.
Elle met en œuvre les orientations de la politique de l'eau, en accord avec son comité de bassin.

 

Quels éléments trouve-t-on dans l'eau qui font qu'elle n'est pas potable ?

Ce sont des éléments naturels comme la terre, les feuilles, les algues, les matières organiques, les minéraux des roches (fer, manganèse, ...), les microorganismes, mais aussi des produits apportés par l'homme : engrais nitratés, désherbants, insecticides, rejets d'assainissement (stations d'épuration ou assainissement individuel), activités industrielles, huiles, carburants, détergents... Tous, avec l'érosion due au vent et le ruissellement du à la pluie, se retrouvent dans les rivières où l'eau est prélevée.

 

Peut-on avoir confiance dans l'eau du robinet ?

Les normes européennes en vigueur dans notre pays se traduisent par des exigences sanitaires très élevées. Ainsi, l'eau potable en France est l'un des produits alimentaires les plus surveillés et les plus sûrs.
Compte tenu de la sévérité des normes, des traitements mis en œuvre et de la surveillance exercée, toute eau distribuée "au robinet" peut être consommée sans danger (sauf restriction communiquée par le maire ou le préfet).

 

Eau du robinet ou eau en bouteille ?

La consommation d'eau en bouteille a doublé en 20 ans. Pourtant, l'eau du robinet est 100 fois moins chère que l'eau en bouteille et son impact environnemental est 1 000 fois moindre (elle génère en particulier beaucoup moins de déchets et son impact sur le réchauffement climatique est aussi bien plus limité).
Malgré tout, le consommateur peut être tenté par l'eau en bouteille. Il peut s'agir d'eau de source qui obéit aux mêmes critères de potabilité que l'adduction publique mais sans subir de désinfection, ou d'eau minérale. Cette dernière ne respecte généralement pas, sur le plan de la minéralisation, les critères fixés par la réglementation sur l'eau potable. Leurs vertus médicinales ont souvent été reconnues au siècle dernier.

 

Quels gestes pour profiter d'une eau de meilleure qualité ?

  • laisser couler l'eau quelques instants avant de la boire,
  • ne préparez jamais vos boissons à partir d'eau chaude du robinet, notamment si vous avez un cumulus (la température de l'eau, limitée à 60° maximum pour éviter les brûlures, n'est pas assez élevée pour tuer les microbes et autres micro-organismes, mais suffisante pour que certains puissent se développer, comme par exemple les légionelles. Cet inconvénient n'existe pas avec un chauffe eau instantané),
  • faire bouillir régulièrement les disques des mitigeurs, qui peuvent être source de contamination de l'eau

 

Quels sont les paramètres de la qualité de l'eau du robinet ?

Les paramètres de qualité de l'eau et les normes correspondantes sont définis par le décret n° 2007-49 du 11 janvier 2007 relatif à la sécurité sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine, à l'exclusion des eaux minérales naturelles.

 

Qui contrôle l'eau du robinet ?

La qualité de l'eau est soumise en permanence à un double contrôle afin de garantir une totale innocuité pour la santé.

- Le contrôle officiel est réalisé par l'ARS (Agence Régionale de Santé) à partir de prélèvements après traitements, sous l'autorité du préfet.

- Les entreprises de services d'eau contrôlent également la qualité des eaux distribuées et la conformité aux normes selon des procédures très rigoureuses.

 

Où peut-on se renseigner sur la qualité de son eau ?

Tout consommateur désireux de connaître les résultats des analyses de l'ARS (Agence Régionale de Santé) sur la qualité de l'eau potable de sa commune peut les demander à sa mairie (affichage obligatoire en mairie) ou auprès de son distributeur d'eau (certaines mairies envoient une information annuelle avec la facture d'eau).
Une fois par an, les résultats de la qualité de l'eau du robinet de votre commune vous sont transmis avec votre facture par l'ARS.
Par ailleurs la qualité de l'eau du robinet de nombreuses communes est consultable sur Internet.

 

Pourquoi l'eau du robinet a-t-elle parfois un goût de chlore ?

Afin de garantir la qualité de l'eau distribuée, celle-ci est amenée à subir quelques traitements, au cours desquels on peut être amené à ajouter du chlore pour prévenir le développement de microorganismes pathogènes lors de son transport dans les canalisations.

 

Comment faire disparaître le goût de chlore de l'eau du robinet ?

Il suffit de laisser l'eau s'aérer dans une carafe et de la placer quelques heures dans le réfrigérateur.
L'eau est à consommer ensuite assez rapidement à température ambiante.
Une odeur ou un goût persistants sont en général dus à la réaction du désinfectant avec des éléments encore présents dans l'eau après traitement. Les composés ainsi formés peuvent donner un goût ou une odeur à de très faibles teneurs (parfois équivalentes à 1 goutte dans un million de m3...)

 

Tout le monde sait qu'il faut boire régulièrement. Mais qu'est-ce que cela signifie ?

  • Boire 8 verres d'eau par jour (1,6 l), de préférence en dehors des repas, est le minimum indispensable pour un adulte. Avec l'apport alimentaire, vous obtenez ainsi les 2,5 l indispensables par jour.
  • Pour les enfants, le besoin total en eau (alimentation + boisson) se situe autour de 90 ml/kg, soit 1,8 l par jour pour un enfant de 20 kg. En tenant compte de l'apport d'eau inclus dans l'alimentation, le besoin en eau de boisson se situe autour de 1 l.

Ces quantités doivent être augmentées quand le corps fournit un effort (sport notamment) car la déshydratation est plus rapide. Dans ce cas, il est idéal de boire pendant l'effort toutes les 15 à 20 minutes.
Attention, avec l'âge, la sensation de soif diminue et favorise la déshydratation, notamment en été lors des périodes de canicule. Lorsqu'il fait très chaud, il faut donc se forcer à boire et ne pas oublier de prendre des douches rapides pour faire diminuer la température du corps.