Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Les appareils domestiques de traitement d'eau potable

A quoi sert un adoucisseur d'eau ?

Les adoucisseurs d'eau sont conçus pour transformer les eaux "dures" en eaux adoucies et limiter ainsi l'entartrage des équipements (chaudières, chauffe-eau, lave-linge, ...).
La dureté de l'eau, proportionnelle à sa teneur en ions de calcium et en magnésium, se mesure en "degré hydrotimétrique français" (°THF) : 1 °THF = 4 mg/l. de calcium ou 2,4 mg/l. de magnésium par litre.
Ce traitement de l'eau permet aussi de réduire les quantités de lessives et de savon utilisées. Par contre, le rinçage du corps, des cheveux, du linge pourra être un peu plus long et donc nécessiter plus d'eau.
A noter que tous les lave-vaisselle possèdent déjà leur propre adoucisseur.

 

Dans quel cas acquérir un adoucisseur d'eau ?

La première question à se poser est celle de l'utilité par rapport à la dureté de l'eau, paramètre que l'on peut connaître en interrogeant la mairie, le distributeur d'eau ou la DDASS (direction départementale des affaires sanitaires et sociales).
Si votre eau est en dessous de 15 °THF, ou si l'entartrage de vos équipements n'est pas important, l'achat d'un adoucisseur d'eau n'est pas justifié.
Évitez d'acheter un équipement qui ne vous serait d'aucune utilité et restez vigilants de façon à ne pas engager de dépenses inutiles.

Comment fonctionne un adoucisseur d'eau ?

Le calcium et le magnésium présent naturellement dans l'eau sont remplacés par du sodium grâce à des résines échangeuses d'ions qui se régénèrent périodiquement et automatiquement par un lavage d'eau très salée.
C'est un traitement très efficace et fiable (sous réserve d'un entretien approprié) mais qui présente aussi un certain nombre d'inconvénients qu'il faut absolument connaître avant de faire installer un adoucisseur.

Quels sont les risques et inconvénients des adoucisseurs d'eau ?

Attention, si une eau adoucie n'entartre pas les équipements, elle est généralement corrosive et peut perforer les canalisations, chaudières et chauffe-eau.
Dans tous les cas, les robinets fournissant l'eau de boisson ne doivent pas être connecté à l'adoucisseur.
La consommation d'eau adoucie peut provoquer indirectement des inconvénients pour la santé en permettant la dissolution d'éléments toxiques (potentiellement le plomb des soudures des canalisations en cuivre antérieures à 1997) lorsque l'eau stagne dans les canalisations.
Par ailleurs, le calcium et le magnésium sont des éléments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.
L'eau adoucie est également légèrement salée ; sa consommation est donc contre indiquée aux personnes suivant un régime hyposodé.
Enfin, les adoucisseurs sont des équipements polluants. Le sel nécessaire à leur fonctionnement est en effet évacué vers les rivières via les stations d'épuration (qui ne sont pas conçues pour traiter cet élément). Ces rejets peuvent porter atteinte à la vie aquatique et au bon fonctionnement des stations d'épuration, la réduction des doses de lessives pouvant tempérer un peu ce point.

Quelles contraintes implique l'installation d'un adoucisseur d'eau ?

L'achat de cet équipement est généralement coûteux et les conditions d'installation et d'entretien, très strictes, doivent être scrupuleusement observées au risque d'une dégradation de la qualité sanitaire de l'eau.
Après une longue absence (vacances), la cuve peut être l'objet d'un développement bactérien. Une désinfection est alors recommandée.

Les adoucisseurs d'eau obéissent-ils à une normalisation ou à une réglementation ?

Les adoucisseurs d'eau ne font actuellement pas l'objet de procédure d'agrément. En revanche, l'eau issue des adoucisseurs doit respecter les seuils maximaux imposés en aval, c'est-à-dire au robinet même du consommateur.
Attention, l'eau issue d'un adoucisseur est impropre à l'arrosage des végétaux, notamment aux plantes d'appartement. En effet, l'adoucissage consiste à remplacer le calcium par du sodium, que les plantes n'aiment pas.

Existe-t-il d'autres systèmes permettant le désentartage ?

Dispositifs antitartre basés sur la création d'un champ magnétique ou électrique
Ils ne modifient pas la composition chimique de l'eau et ne présentent donc pas les inconvénients des adoucisseurs. Mais leur niveau de performance semble dépendre de la composition de l'eau et des caractéristiques de l'installation intérieure des habitations.
Cartouches de phosphates, polyphosphates, orthophosphates à installer avant une machine à laver le linge, un ballon d'eau chaude.
Peu coûteux à l'installation, ces dispositifs sont en revanche à déconseiller car polluants. En effet les phosphates sont responsables de l'eutrophisation de nombreuses rivières en provoquant un développement très important des algues et des végétaux qui asphyxient les poissons. Ce phénomène est notamment accentué en période estivale.
Pour mémoire, les phosphates sont interdits dans la lessive pour le linge.
Ne jamais installer cet équipement avant un lave-vaisselle ; ils sont déjà tous équipés d'un dispositif de lutte contre le tartre.

A quoi sert un purificateur d'eau ?

Ce type d'appareils est conçu pour filtrer un certain nombre de substances susceptibles d'altérer la qualité ou le goût de l'eau potable. Ces appareils, simples à installer, se présentent sous la forme de filtres connectés ou non au robinet et associent en général plusieurs technologies différentes.

Dans quel cas acquérir un purificateur d'eau ?

Il est nécessaire de bien connaître préalablement la composition exacte de votre eau du robinet, en sachant bien qu'aucun purificateur n'est parfait et ne peut se prévaloir d'être efficace contre tous les polluants potentiels. Attention, il faut entretenir très strictement son purificateur.
L'adoucissement d'une eau < à 15°f (degré français) est interdite et la dureté idéale d'une eau est comprise entre 15 et 25°f. Vous devez vérifier la valeur de dureté de l'eau de votre commune auprès de votre mairie, de votre distributeur d'eau (Cf votre facture), ou sur le site Internet de votre ARS.
Attention, si une eau adoucie n'entartre pas les équipements, elle est généralement corrosive et peut perforer les canalisations, chaudières et chauffe-eau.

Les purificateurs d'eau obéissent-ils à une normalisation ou à une réglementation ?

Il n'existe pas à l'heure actuelle de normalisation ou d'agrément au traitement de l'eau après le robinet.
D'une manière générale, le purificateur d'eau ne sert pas en France à grand-chose et peut même devenir, s'il est mal entretenu, une source de contamination, notamment bactérienne, de l'eau consommée.
Notre conseil : prendre contact avec la mairie pour connaître les paramètres de la qualité de l'eau, consulter des tests comparatifs et vérifier que l'entreprise qui vous a démarché est adhérente à l'Union des Entreprises d'Affinage de l'Eau (UAE).

 

Quels risques peuvent présenter les purificateurs d'eau ?

La quasi-totalité des équipements ne disposent pas d'indicateur de saturation de la cartouche d'épuration.
Une cartouche saturée peut entraîner un relargage très important de polluants lors de son utilisation. Parfois plus important que les teneurs de l'eau en entrée du dispositif.
Une cartouche peut être aussi le siège d'un développement bactérien si elle n'est pas utilisée et remplacée régulièrement.
Ce peut être le cas pendant une absence liée aux vacances. Il est conseillé de changer la cartouche à votre retour.