Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Les milieux humides ont-ils un intérêt ?

Les milieux humides remplissent diverses fonctions leur conférant des valeurs biologiques, hydrologiques, économiques, patrimoniales, éducatives, scientifiques et culturelles. Ces fonctions, peu visibles et méconnues, se révèlent pleinement quand elles ne sont plus remplies et que ces milieux fragiles sont  dégradés ou supprimés.

Les fonctions biologiques

Avec seulement 3 % du territoire, les zones humides hébergent environ un tiers des espèces végétales remarquables et la moitié des espèces d'oiseaux français. Étapes migratoires,  lieux de reproduction, d'hivernage ou zones nourricières pour de nombreuses espèces d'oiseaux aquatiques et de poissons, ces  zones humides ont une productivité biologique nettement plus élevée que les autres milieux naturels.

Les fonctions hydrologiques

Les milieux humides jouent le rôle d'une éponge : ils contribuent :

  • au maintien des débits des cours d'eau en période d'étiage,
  • à l'alimentation des nappes souterraines,
  • à diminuer l'intensité des inondations en ralentissant le ruissellement des eaux.
  • à améliorer la qualité de l'eau grâce aux processus physiques de filtration  biologique et microbien  particulièrement efficaces pour réduire les teneurs en nitrates notamment. 

Ils favorisent les dépôts de sédiments, le piégeage de substances dangereuses par les végétaux.

Les fonctions climatiques

Les zones humides influencent localement le climat par les phénomènes d'évapotranspiration (évaporation d'eau des terrains et de la végétation). Dans un contexte de changement climatique où le régime va devenir plus ‘’méditerranéen’’, avec des pluies intenses en hiver et des périodes sèches prolongées, ce rôle de régulation hydrologique va devenir de plus en plus important puisque ces milieux humides peuvent modérer les effets des sécheresses en restituant de l'eau aux nappes phréatiques.

Les fonctions économiques

Les milieux humides sont le siège d’activités économiques diverses, l’élevage en premier lieu , mais aussi l'aquaculture, la pêche, la production d'osier, de sel, le tourisme... Bien pratiquées, elles peuvent mettre en valeur ces milieux humides, les "rentabiliser" sans pour autant les mettre en péril.

Les valeurs scientifiques et culturelles 

La découverte des zones humides permet de prendre conscience de la diversité, de la dynamique et du fonctionnement des écosystèmes. Les milieux humides font partie intégrante du patrimoine du bassin Adour-Garonne : des tourbières de l’Aubrac aux marais ostréicoles de la Seudre, en passant par les ramiers de la Garonne, les paluds de la Dordogne ou les lacs landais, tous ces paysages constituent une vraie richesse que des initiatives locales permettent de parcourir et de mieux connaître.