Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Qualité des eaux - Le suivi de la qualité des eaux souterraines

Le suivi de la qualité des eaux souterraines

L'Agence est responsable et finance le réseau de suivi de la qualité des eaux souterraines du bassin. Elle coordonne et finance partiellement les réseaux complémentaires et les contrôles opérationnels au niveau du bassin Adour-Garonne. Une cellule d'animation des réseaux de mesures des eaux souterraines (CABRES) a été mise en place dans le cadre du Système d’Information sur l’Eau (SIE), piloté par la direction régionale de l’environnement (DREAL) de bassin. Elle permet une meilleure coordination de l'ensemble des acteurs à toutes les échelles.

Un suivi croissant sur le bassin depuis 10 ans

Depuis dix ans, l'Agence gère avec les collectivités locales les réseaux de suivi des eaux souterraines en apportant une aide financière et technique. Elle s’appuie notamment sur le BRGM et des hydrogéologues départementaux pour identifier les points de suivis. Le nombre de points de mesure de la qualité des eaux souterraines est passé de 62 en 2000 à 505 en 2010.

Des maîtrises d’ouvrage locales

80 % de ces stations sont sous maîtrise d'ouvrage locale (collectivités locales, parc naturel) et 20 % sont gérées directement par l'Agence en l’absence de maîtres d'ouvrage locaux.

En Aquitaine (Landes, Pyrénées-Atlantiques, Gironde, Dordogne), en Poitou-Charentes, dans le Gers, dans le Lot et sur le territoire du Parc naturel des Grands Causses, l’Agence s’appuie ainsi sur des réseaux à maîtrise d'ouvrage externe. Sur le Lot-et-Garonne, en Midi-Pyrénées, Auvergne et Limousin, elle mandate des laboratoires prestataires et coordonne l’ensemble, notamment le respect des contraintes techniques européennes.

Des nouvelles collectivités (syndicat des eaux de Charente-Maritime en 2010, département de l'Ariège en 2011) continuent de compléter ce dispositif. De nouveaux suivis se mettent également en place pour contrôler le résultat des efforts entrepris pour la reconquête de ressources utilisées pour l’alimentation en eau potable. Le nombre de données collectées a été multipliée par 30.

Les données acquises sur les eaux souterraines sont bancarisées dans le portail d’accès aux données sur les eaux souterraines (ADES) (http://www.ades.eaufrance.fr).

Implication des différents acteurs dans le bassin Adour-Garonne

Stations de mesures de la qualité des eaux souterraines

Plus d’info