Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Qualité des eaux - Le suivi de la qualité des eaux

Le suivi de la qualité des eaux

Mieux connaître les milieux aquatiques aujourd’hui, mais aussi demain, tout en s’appuyant sur des données anciennes permet de suivre les évolutions et d'adapter les politiques d’action.
La mise en œuvre de la directive cadre sur l’eau par le biais du SDAGE Adour-Garonne 2010/2015, a induit la création d’un programme de surveillance permettant de suivre l'état écologique et chimique des différentes masses d'eau : cours d'eau, lacs, eaux côtières et de transition, eaux souterraines. Ce programme de surveillance comporte la mise en place de 2 réseaux principaux.

Le réseau de contrôle de surveillance 

Opérationnel depuis le 1er janvier 2007, le réseau de contrôle de surveillance a été établi  pour tous les types de masses d'eau considérés.

Il vise à donner une image de l’état général des milieux, notamment pour le rapportage à l’échelle européenne, dans une logique de suivi de l’état des milieux aquatique et non des flux polluants ou de l’impact des pressions.

Pour assurer ce contrôle, un réseau pérenne de sites représentatifs des milieux aquatiques du bassin permet d’effectuer un suivi sur le long terme, notamment pour évaluer les conséquences des modifications climatiques et des activités anthropiques.

Le réseau de contrôle opérationnel

Le réseau de contrôles opérationnels (RCO) assure le suivi des masses d’eau qui risquent de ne pas atteindre le “bon état” demandé au niveau européen pour 2015.

En 2009, une année de suivi a permis d’établir les conditions initiales des masses d'eau qui n’atteindront pas ce bon état en 2015 avec la mise en place d’actions de restauration pour les masses d’eau concernées en 2010.

L’objectif est d’évaluer les améliorations liées à ces actions dans le cadre du programme de mesures et de préciser les conditions requises pour atteindre le bon état à l’échéance retenue.

Ces contrôles opérationnels portent a minima sur les éléments à l’origine du non-respect du bon état des masses d’eau en 2015. Pour un même type, il sera possible de procéder par échantillonnage de masses d'eau lorsque les pressions responsables du report d'échéance sont d'origine diffuse ou hydromorphologique.

Ces contrôles peuvent être interrompus quand le constat de bon état de la masse d’eau est effectué.