Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Communication

Présentation de la politique et de ses objectifs

La politique de communication de l’Agence vise à soutenir la réalisation de son programme d’intervention : il s’agit de rendre visible et compréhensible l’action de l’Agence au service de la préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques et d’en développer l’appropriation.

Les grands axes de cette politique sont précisés dans le Schéma Directeur de Communication de l’Agence et les actions à mettre en œuvre sont listées dans les plans de communication annuels.

Principaux objectifs

  • accompagner une grande variété d’acteurs sur l’ensemble du territoire du bassin Adour-Garonne,  afin d’encourager la mobilisation et l’appropriation des enjeux de l’eau.
  • développer des actions de communication complémentaires à celles de l’Agence, portées par des interlocuteurs crédibles et légitimes dans leur domaine de compétence ou leur zone d’intervention et/ou qui les démultiplient, en tant que relais, dans une cohérence de messages, de cibles et d’objectifs.
  • promouvoir au cœur des territoires et de leur diversité, des initiatives innovantes et originales visant à transmettre les connaissances (la culture de l’eau), favoriser la sensibilisation à la cause de l’eau et développer l’éducation à l’eau et à l’environnement.
  • privilégier la qualité et la pertinence de l’information et l’éducation des jeunes aux problématiques de l’eau et des milieux aquatiques.
  • développer et pérenniser de nouveaux partenariats.

Évolutions et nouveautés

Le 10e programme est marqué par un travail de mise en cohérence et de lisibilité des interventions en matière de communication par exemple en distinguant les actions de formation et de conseil dans le cadre des contrats territoriaux ou liées à de la formation professionnelle d’une part et d’autre part en distinguant les actions qui concernent spécifiquement le grand public grâce à l’harmonisation des taux d’aide. La simplification des conditions d’aide a été permise par la suppression des prix plafond.