Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Diagnostic de fonctionnement des dispositifs métrologiques de suivi des prélèvements d'eau (compteurs d'eau) et de rejets polluants (SRR et pollutions évitées)

Pour réaliser un diagnostic sur site d'une installation de mesure des volumes d'eau prélevés ou de dispositif de suivi régulier des rejets et de mesure de la pollution éliminée retenus respectivement pour le calcul de la redevance pour prélèvement sur la ressource en eau et pour pollutions de l’eau d’origine non domestique des agences de l'eau, un organisme souhaitant répondre à un appel d'offre initié par un redevable doit préalablement être habilité par le Préfet coordonnateur de bassin à réaliser cette opération.
La note technique du 23 août 2016 du directeur de l’eau et de la biodiversité définit les modalités d'attribution de ces habilitations. Ses annexes explicitent le contenu des dossiers de candidature.
Lien vers la note et ses annexes

crédit © PixelPower - Fotolia_37871690

 

Prélèvements d'eau

L'article 4 de l'arrêté du 19 décembre 2011 relatif à la mesure des prélèvements d'eau et aux modalités de calcul de l'assiette de la redevance pour prélèvement sur la ressource en eau prévoit, pour garantir son bon état de fonctionnement, qu'un préleveur d'eau peut confier la réalisation d'un diagnostic sur site de son installation de mesure de prélèvements d'eau. Cette opération doit intervenir neuf ans après la dernière remise en état d'origine ou à neuf de l'installation et sept ans après son dernier diagnostic.

L'article 5 de cet arrêté précise les modalités d'exécution du diagnostic sur site et les organismes à qui le redevable peut confier sa réalisation. Cet article indique notamment qu'un diagnostic sur site peut être réalisé par un organisme habilité dans les conditions définies à l'article R.213-48-34 du code de l'environnement pour la réalisation de contrôles techniques.

Le lien vers la liste nationale des organismes habilités est disponible sur la page suivante : Liste nationale des organismes habilités

 

Chambre sortie station crédit V de LarminatSuivi régulier des rejets et pollution évitée

L’article 3 de l’arrêté du 21 décembre 2007 relatif aux modalités d’établissement des redevances pour pollution de l’eau et pour modernisation des réseaux de collecte précise que pour réaliser le suivi régulier des rejets prévu à l’article R.213-48-6 du code de l’environnement, le dispositif doit être agréé.

L’annexe III, indique en son point 3, que le dispositif de suivi régulier des rejets doit faire l’objet d’un diagnostic de fonctionnement, à la charge du redevable, au moins une fois tous les 2 ans par un organisme habilité.

L’annexe VI précise quant à elle que pour la détermination du niveau de pollution évitée l’établissement prend en charge la réalisation des mesures, des prélèvements et des analyses ainsi que leur validation par le biais de diagnostic effectué en application des dispositions du point 3 de l’article 3.

 

Pour faire une demande d’habilitation :

  • Télécharger le dossier de demande d’habilitation et les clauses techniques particulières du domaine qui vous concerne et les remplir
  • Adresser les documents en 2 exemplaires au Préfet coordonnateur de bassin par courrier recommandé avec accusé de réception à l’adresse suivante :

DREAL Occitanie
Direction de l'écologie (Bât G)

A l'attention de Lucie Dangremont

1 rue de la Cité Administrative

CS 80002
31074 TOULOUSE CEDEX 9

L'absence de réponse de l'administration au cours du délai requis de quatre mois vaut décision de rejet de la demande d'habilitation.


La date de signature de l'accusé de réception déclenche ce délai.
Le préfet prend la décision d'habilitation après instruction du dossier par ses services et avis de l'agence de l'eau.

L’habilitation accordée par un Préfet coordonnateur de bassin est valable pendant 3 ans sur l’ensemble du territoire des six agences de l’eau.