Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Quelle politique de l'eau en Adour-Garonne? - Les études et la connaissance

Les études et la connaissance

En matière d’études et de recherche, le transfert de connaissances et la recherche-développement sont les axes prioritaires d’action de l’Agence. L’objectif est de renforcer les connaissances sur certains milieux aquatiques, les usages correspondants et des domaines nouveaux ou complexes, pour mieux adapter les modes de gestion et de suivi. Une communication adaptée et pédagogique permet de transférer, de valoriser et de mettre en commun les connaissances acquises.

Des objectifs clairement définis

Les études mises en œuvre ou soutenues par l’Agence répondent notamment aux objectifs suivants :

  • connaître la qualité des ressources en eau (superficielle et souterraine), en suivre l’évolution et détecter tout nouveau type de dégradation des milieux ;
  • rendre objective la mise en œuvre la réglementation sur l’eau ;
  • évaluer l’impact sur les milieux aquatiques des rejets (urbains, industriels, pollutions diffuses), des prélèvements, des modifications du régime des eaux et de la morphologie (par exemple, l’aménagement des berges) ;
  • fédérer, mettre à disposition de tous les connaissances environnementales et informer l’ensemble des usagers sur la qualité de l’eau et son évolution.

Un accompagnement scientifique opérationnel

La priorité est donnée aux projets centrés sur l'expertise pluridisciplinaire ;  il s’agit de capitaliser, de valoriser les acquis et de partager les expériences, afin de tendre vers une vision globale et partagée, et de mieux identifier les lacunes en matière de connaissance.

Les expertises relèvent des domaines technique et technologique, économique, sociologique et organisationnel, ces trois derniers accompagnant de façon pluridisciplinaire les évolutions en cours.

Il s’agit également de cibler les questions pertinentes à l’échelle du bassin et de valoriser, en lien avec l’Onema, les travaux européens ou nationaux utiles pour le niveau local.

Les besoins de connaissance ne relèvent pas principalement de la recherche fondamentale. L’accompagnement scientifique est sollicité sur des besoins opérationnels et sur le transfert de résultats, par exemple :

  • la caractérisation et le fonctionnement d’un milieu, les usages associés,
  • des outils d’aide à la décision et de gestion adaptés,
  • des outils de suivi et d’évaluation (méthodes d’analyse, indicateurs…).

Programmes nationaux, de bassin et accords de partenariat

L’Agence s’implique dans des programmes nationaux ou de bassin, tels que :

  • le plan national de gestion de la rareté de l’eau, le plan national anguille et les programmes régionaux Santé Environnement,
  • le Système d’information sur l’Eau (SIE) et le schéma national des données sur l’eau (SNDE),
  • les programmes de R&D (recherche et développement) de l’Onema (office national de l’eau et des milieux aquatiques),
  • les plans régionaux de lutte contre les phytosanitaires,
  • le programme littoral, …

Pour certains projets, elle contractualise avec des organismes de recherche des programmes d’études grâce à des accords de partenariat (TSE, BRGM, …)

Rechercher une étude : le portail documentaire national

Le portail national “Les documents techniques sur l’eau permet d’accéder librement aux rapports et études financés et/ou réalisés sur fonds publics, ainsi qu’aux notices d’ouvrages et d’articles de revues scientifiques : 40 000 références répertoriées à ce jour. Tous les organismes détenteurs de documents sur l’eau sont susceptibles de l’enrichir.

Ouvert à tous les publics, il est alimenté en permanence par les contributeurs publics et organismes de recherche : agences de l’eau, Office International de l’Eau, ministère du Développement durable, offices de l’eau de la Martinique et de la Réunion, IFREMER, CEMAGREF, BRGM et INERIS.