Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Le littoral et les espaces côtiers

Géographie du territoire et particularités

Le Littoral et les espaces côtiers s’étendent sur une grande partie de la frange ouest du bassin Adour-Garonne et sur 4 départements (19 228 km2) : Charente-Maritime, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques. Cet espace est divisé en 6 unités hydrographiques de référence :

  • côtiers basques,
  • estuaire de la Gironde,
  • étangs, lacs et littoral girondin,
  • étangs, lacs et littoral landais,
  • Leyre,
  • Seudre, Baie de Marennes, Oléron.

Il abrite des paysages et milieux très variés, en partie liés à la juxtaposition et au mélange d’eaux douces, saumâtres et salées : vasières, zones humides, dunes, falaises, 3 estuaires (Charente, Gironde et Adour), plusieurs fleuves côtiers (Seudre, Leyre, cours d’eau landais,  Nivelle et Bidassoa), grands lacs et étangs (Lacanau, Carcans-Hourtins, Cazaux-Sanguinet, Parentis-Biscarrosse,…).
Les eaux souterraines sont relativement abondantes en raison d’un sous-sol à plusieurs horizons poreux perméables. Les débits des cours d’eau et les précipitations assurent une recharge rapide des nappes superficielles.

 Les caractéristiques du milieu physique dégagent 4 grandes régions :

  • les tables calcaires couvrant la plaine du nord du bassin aquitain et formées de roches sédimentaires,
  • les coteaux aquitains, région de collines incisées de vallées parfois très larges. Les roches y sont à dominante carbonatée et relativement sensibles à l’érosion,
  • les landes, grande plaine sableuse dont la nappe libre est drainée par les rivières et canaux artificiels,
  • le massif montagneux des Pyrénées avec des reliefs accentués et des vallées très courtes.

De type océanique, le climat connait des hivers doux et des étés tempérés marqués par des vents d’ouest dominant.

Enjeux et usages de l’eau

La population globale est d’environ 651 000 habitants (2010) avec des variations saisonnières importantes. La côte basque, Arcachon, Royan, Bordeaux et les landes sont densément peuplées, avec une forte expansion démographique. L’urbanisation devrait encore progresser sur ces secteurs. La densité de population est très contrastée entre les villes côtières de moyenne importance et les espaces interstitiels. Bordeaux exerce une forte polarisation sur le territoire.

Des activités économiques variées

Zone touristique de premier ordre, le littoral concentre d’importantes activités économiques liées à la mer (glisse, thalassothérapie) et aux estuaires (pêche professionnelle, ostréiculture, aquaculture, activités portuaires), de nombreuses activités agricoles (élevage, viticulture, maraîchage et  grandes cultures) et des activités industrielles orientées vers l’agroalimentaire et le bois. Le pôle industriel autour de l’agglomération bordelaise concerne plutôt l'aéronautique, le textile, les commerces et services, les traitements de surface et la chimie.

Principaux enjeux au regard de l’eau

  • La maîtrise des apports polluants et la gestion des lacs et étangs de la côte aquitaine afin de limiter l’eutrophisation et le comblement,
  • la protection des grandes zones humides et vasières littorales et estuariennes,
  • l’influence des bassins versants amont : apport de contaminants chimiques et gestion des débits,
  • la réduction des pollutions toxiques et bactériennes afin de mieux préserver les secteurs conchylicoles, de baignade et d’activités nautiques,
  • le développement des connaissances sur les écosystèmes marins, estuariens et lacustres en matière de contamination, d’impact sur les organismes vivants et de transfert dans la chaîne trophique.

Télécharger le pdf sur la synthèse de l’actualisation de l’état des lieux du littoral et des fleuves côtiers préalable à l'élaboration du SDAGE 2016-2021 (édition 2013)