Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Le contrat territorial "re-sources" signé le 2 juillet en Charente

12.07.2013 - 30.08.2013

Tous les acteurs concernés(1) ont signé à Saint-Saturnin (Charente) le contrat territorial Re-Sources concernant 6 AAC (aires d’alimentation des captages) du département de la Charente. Les sept collectivités maîtres d’ouvrage de ces captages d’eau potable classés prioritaires au sens du Grenelle se sont engagées en 2010 dans la démarche Re-Sources. Afin de mutualiser leurs moyens, les collectivités ont mandaté le syndicat d’harmonisation en eau potable (SHEP) pour réaliser le diagnostic des pressions et le plan d’actions, puis pour animer le contrat.

Didier Louis, le président du SHEP a salué la concrétisation d’une démarche engagée depuis 3 ans. Franck Bonnet, vice-Président du Conseil Général, a rappelé l’importance des actions de lutte contre les pollutions diffuses pour les syndicats d’eau potable du département, et  le rôle du conseil général dans le programme Re-Sources. Patrick Flour, directeur de la délégation Dordogne Atlantique de l’agence de l’eau, a salué l’initiative des acteurs locaux dans la construction de ce programme, et a souligné que les traitements curatifs ne suffisent pas pour régler les problèmes de nitrates et de produits phytosanitaires.

L’appui de l’Agence est important dans ce programme : 11 M€ d’aide sont prévus sur la période 2012-2017. Les représentants de la Chambre d’agriculture (Xavier Desouches, Président), des coopératives (François Poirson, directeur de Coop de France Poitou Charentes) et du négoce agricole centre atlantique (Gérard Piveteau, président) ont confirmé leur souhait de s’engager pour la reconquête de la qualité de l’eau dans les aires d’alimentations de captages, tout en permettant aux exploitants agricoles de maintenir un niveau de rémunération satisfaisant. Jean-Paul Brigot, d’Agrobio Poitou Charentes et Lionel Boireau de la FRCIVAM ont indiqué qu’ils mettraient tout en œuvre pour aider les agriculteurs à développer de nouveaux systèmes de culture dans ces territoires, dont l’agriculture biologique.

Les organisations professionnelles agricoles (OPA) porteront en direct la plupart des actions  agricoles du contrat. Afin de formaliser ce portage, ce même jour ont été signées des conventions tripartites entre OPA (expertise, réalisation), les collectivités-SHEP- (coordination, contrôle, appui technique et organisationnel) et l’Agence (financeur).

 

1 - l’État, les 7 collectivités porteuses de projet, le SHEP, l’Agence, le département de la Charente, Agrobio Poitou-Charentes, la chambre d’agriculture, Coop de France Poitou-Charentes, la FRCIVAM  et le Négoce agricole Centre Atlantique.