Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Micropolluants des eaux urbaines : faites connaître votre projet

28.10.2013 - 12.11.2013

Le ministère du Développement durable, l’Onema et les agences de l’eau ont lancé conjointement un appel à projets “Innovations et changements de pratiques : micropolluants des eaux urbaines”.

Présents dans les eaux urbaines, puis rejetés dans les milieux aquatiques, les micropolluants représentent une problématique grandissante. Ils peuvent en effet avoir des effets sur les écosystèmes et sur la santé humaine, même à des concentrations minimes.
Vous avez jusqu’au 4 novembre pour manifester votre intérêt à cet appel à projets.Vous devrez être en mesure de le mettre en œuvre au 2e trimestre 2014.

Pourquoi cet appel à projets ?

L’objectif est de permettre aux collectivités d’évaluer en conditions réelles des solutions innovantes pour identifier et réduire les impacts liés à ces substances.

Il s’inscrit dans le cadre du plan national de lutte contre les micropolluants piloté par le ministère de du Développement durable et dans la politique de recherche-développement-innovation mise en œuvre par l’Onema et les agences de l’eau pour la période 2013-2018.

Au total, l’enveloppe consacrée par l’Onema et les agences de l’eau pourra s’élever jusqu’à dix millions d’euros pour cet appel à projets, sur sa période de validité (2013-2018).

A qui s’adresse cet appel à projets ?

À tous les acteurs concernés par les micropolluants issus des activités des ménages et des industries, des établissements de soin ou encore de la construction et de l’entretien des aménagements urbains, et rejetés dans les eaux urbaines  (collectivités en premier lieu).

Le projet type sera pluri-partenarial, porté préférentiellement par le gestionnaire du territoire et mobilisera une diversité d’acteurs, qu’il s’agisse d’associations, d’industriels, d’artisans, de chercheurs, de laboratoires ou de bureaux d’études.

Plus d’info