Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Accord entre les professionnels des pressings et l’Agence : le point un an après

23.10.2014 - 30.10.2014

pressing - crédit AEAG C. Belaval

Un peu plus d’un an après la signature du partenariat entre la FFPB (Fédération des Pressings et de la Blanchisserie) et l’Agence, plus de 40 machines ont déjà été remplacées en Adour-Garonne, ce qui représente une réduction d’émission du perchloréthylène, substance dangereuse, de plus de 730 kg.

Afin de réduire les émissions de perchloroéthylène des machines de nettoyage à sec, la collaboration entre l’agence de l’eau et la FFPB  s’est en effet formalisée le 9 juillet 2013 par la signature d’un contrat cadre de partenariat d’une durée de 3 ans, visant à  remplacer quelque 300 machines, sur les 600 estimées dans le bassin Adour-Garonne. Pour atteindre cet objectif, le montant des aides financières de l’Agence est estimé à 3 millions d’euros.

L’agence accompagne ainsi financièrement chaque pressing - essentiellement des TPE artisanales -  par une subvention forfaitaire de 9000 euros pour chaque machine fonctionnant au perchloréthylène remplacée,  et pour un maximum de 2 machines par établissement.

L’Agence finance également l’animation de la démarche par la FFPB auprès des professionnels et l’appui technique pour le montage et l’instruction des dossiers de demande d’aide. La FFPB s’appuie sur le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat départementales afin de répondre au mieux à toutes les sollicitations sur le bassin Adour-Garonne.

Dans les mois qui viennent,  125 machines supplémentaires seront remplacées.