Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Journée technique : Les collectivités rurales face à l’enjeu de sécurisation de l’eau potable

02.10.2014 - 06.10.2014

Partant du constat de difficultés rencontrées dans la gestion de l’eau potable notamment  par les petits services d’eau ruraux, l’Agence de l’eau Adour-Garonne organisait le 30 septembre une journée de réflexions et de retours d’expériences sur les voies possibles d’une sécurisation de l’eau potable distribuée.

Comment pallier les fragilités qualitatives (bactériologie, turbidité, pollutions diffuses…), quantitatives (sécheresses, tensions sur la ressource en eau...) ou liées à l’état des infrastructures (réseaux) ?

Une étude réalisée avec l’ARS sur l’ensemble du bassin ciblant les unités de distribution qui posent problème a en effet mis en évidence des déficiences des équipements et de l’exploitation dans de nombreux services d’eau ruraux et montagnards de très petite taille et la nécessité de fiabiliser 50% des unités de distribution du bassin.

Un constat qui révèle la nécessité d’une sécurisation et d’un changement d’échelle :

  • en améliorant le niveau de compétence des services
  • en optimisant la gestion (regroupement des collectivités, mutualisations techniques) et rationalisant les infrastructures (interconnexions de réseaux autour de captages majeurs, mutualisation des unités de traitement, réseaux…)

Cette journée visait un triple objectif :

  • alerter sur ce constat et sur la nécessité d’intervenir
  • montrer qu’il existe des outils institutionnels d’appui technique et de conseils aux collectivités
  • présenter des exemples de restructurations réussies

Une participation particulièrement fournie (près de 400 personnes dont la moitié d’élus), curieuse et attentive, et les retours très positifs des participants (auditeurs comme intervenants), témoignent que le choix de l’organiser était pertinent et opportun, particulièrement dans ces temps d’évolution rapide du paysage institutionnel territorial.

Une synthèse écrite des échanges et présentations sera bientôt disponible.