Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Dans le grand sud-ouest, l’agence de l’eau Adour-Garonne aux côtés des communes et de leurs habitants

02.06.2014 - 10.06.2014

Le 22 mai dernier, la Ministre de l’Ecologie a étendu la dynamique « Terre saine, villes et villages sans pesticide » à tout l’Hexagone. Elle prévoit que toutes les communes s’engagent dans les 2 années à venir dans une démarche « Zérophyto ». Les agences de l’eau sont mobilisées pour participer à la mise en œuvre concrète de cet engagement.

Parce que l’usage des produits phytosanitaires ne concerne pas que le monde agricole – collectivités et particuliers sont aussi utilisateurs – l’Agence de l’eau Adour-Garonne, particulièrement depuis 2008, apporte son appui technique et financier tant en milieu agricole que non agricole.

L’objectif est de limiter la pollution diffuse des eaux et des sols par ces produits, et, au-delà de la qualité environnementale de l’eau et des milieux aquatiques, garantir ainsi la production d’eau potable, notamment pour les captages prioritaires dits « Grenelle » et toutes les zones où l’eau potable est un enjeu.

 

Bonnes pratiques, équipements performants, pédagogie

Dans les villes et les villages du grand sud-ouest,  l’agence de l’eau accompagne ainsi  les collectivités dans l’amélioration de leurs pratiques de traitement. D’ores et déjà, ce sont 400 communes, 16 communautés de communes et 9 conseils généraux qui ont reçu une aide de l’Agence pour diminuer ou éliminer les produits phytosanitaires.

Utiliser moins de pesticides pour une commune, c’est possible à condition de bien connaître les méthodes alternatives. Pour aider les collectivités dans leur projet, l’Agence finance à hauteur de 30 à 50% les différentes opérations (études, investissements, sensibilisation des administrés).

De plus, l’Agence de l’eau  Adour-Garonne a construit avec le CNFPT une formation destinée aux collectivités locales pour limiter l’utilisation des produits phytosanitaires et connaître les techniques alternatives : quelques 400 agents, issus de 167 communes ont pu en bénéficier à ce jour.

La sensibilisation des publics est également importante pour faire accepter les nouvelles modalités de gestion publique des espaces naturels mais aussi modifier les comportements individuels des jardiniers amateurs ; l’Agence mène des communications et soutient des animations et programmes pédagogiques promouvant le « Zérophyto ».

 

Des gains pour tous 

La réduction de l’utilisation des pesticides pour l’entretien des espaces publics, ce sont des avantages collectifs à court et long terme :

  • préserver la santé des habitants et celles des agents techniques chargés de l'entretien des espaces verts et des voiries,
  • préserver la qualité des rivières et des nappes, et notamment la qualité des eaux destinées à l’alimentation en eau potable. Les coûts de traitement en seront également réduits.
  • s'inscrire dans une stratégie de développement durable pour un territoire.

Les produits phytosanitaires sont des substances chimiques utilisées pour limiter le développement d’herbes ou d’organismes considérés comme nuisibles : végétaux, champignons, insectes, …