Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Une mission pour l'application de la directive Baignade en Turquie

18.02.2014 - 03.03.2014

Une collaboration avec les institutions turques sur la thématique des profils de baignade est à l’origine du déplacement à Ankara de la chargée de mission « littoral » de l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

Les profils de baignade, un des  éléments clés de la nouvelle directive, permettent de décrire les caractéristiques du site, d’identifier les sources de pollution, d’évaluer les risques de pollution et de définir les mesures de gestion à prendre pour y remédier.

Cette mission, réalisée avec l’OIEAU, a permis de :

  • préparer la rencontre entre le Ministère de la Santé et le Ministère de l’Environnement, et les visites des organismes régionaux dans les provinces pilotes,
  • élaborer un programme de formation sur les profils de baignade,
  • proposer un plan pour un guide national sur les profils destinés aux différentes institutions en charge de cette question,
  • présenter comment les collectivités du bassin Adour-Garonne qui ont mis  en place ces profils et se sont organisées pour réduire les risques de pollution sur leur territoire.

Les projets de jumelage sont des outils pour aider des pays candidats à l’entrée dans l’Union européenne à mettre en place la panoplie législative qui fonde l’union européenne. Ces échanges existent dans tous les domaines : justice, éducation, industrie,…et également dans l’environnement.

Dans ce domaine, la mise en place de la directive 2006/13/CE sur la gestion de la qualité des eaux de baignade tient une place particulière  au vue de l’importance du tourisme dans ce pays en plein essor économique.

Comme en France, l’application de cette directive touche plusieurs ministères :

  • le ministère de la Santé pour le suivi de la qualité des eaux de baignade,
  • le ministère de l'Environnement pour la réalisation des profils,
  • le ministère de la Forêt et de l’eau qui gère les aspects “assainissement”.

Le projet de jumelage pour cette directive  a été placé sous la responsabilité de l’Institut de Santé Publique, organisme récemment crée, issu du Ministère de la Santé.