Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Catégorie "lycée" : la parole est aux lauréats..

06.10.2015 - 14.10.2015

crédit Didier Taillefer, photographe

Les Trophées de l’eau 2015 ont récompensé l’imagination et la créativité de nombreux lauréats, amateurs ou professionnels, jeunes ou adultes.

Après la remise des prix, l’agence de l’eau est allée les interviewer pour recueillir leurs impressions sur le concours et comprendre leur source d’inspiration.

Chaque semaine, la parole sera donnée à un nouveau lauréat…

3 questions à Estelle Fauré

Lauréate dans la catégorie Lycée, Estelle Fauré, nous livre sa vision de « L’eau du futur, le futur de l’eau » dans sa nouvelle à travers l’aventure d’Alban, jeune lycéen, propulsé en 2150 où l’eau n’est plus qu’un souvenir.

Lycéenne passionnée de livres et rêveuse, Estelle passe son temps libre à écrire des petites histoires et à dessiner. Elle travaille depuis 2 ans à l’écriture de son premier roman et a de nombreux projets d’écriture dont celui de publier un texte avec sa mère, illustratrice.

Dans ta nouvelle, le personnage principal, Alban, se retrouve à Paris en 2150 et il n’y a plus d’eau... Est-ce que tu penses que l’eau potable peut vraiment disparaître dans le futur ?

Je ne pense pas. Je pense juste qu’elle va devenir très rare et qu’il n’y en aura pas assez pour tout le monde. C’est pourquoi les hommes devraient tout simplement réparer leurs bêtises en trouvant des solutions pour ne pas polluer l’eau. Ils pourraient réutiliser l’eau plusieurs fois pour ne pas la gaspiller au lieu de la jeter après une seule utilisation.

 

Ta participation à ce concours t’a-t-elle permis d’acquérir de nouvelles connaissances sur l’eau et sa protection ?

En 2012, nous avions participé avec ma famille au concours de l’agence de l’eau dans la catégorie conte pour enfants, j’avais donc déjà écrit sur la thématique de l’eau. Je m’étais alors bien renseignée sur l’eau. Cependant, le discours d’Yves Parlier, Président du jury des Trophées de l’eau, m’a fait prendre conscience à quel point l’eau est importante pour certaines personnes, comme les navigateurs.

 

Comment as-tu trouvé la cérémonie de remise des Trophées ?

Waouh ! Je n’ai jamais assisté à une remise de prix aussi belle. C’était magnifique, super ambiance, lumière, musique… J’ai été très impressionnée.

Les courts métrages étaient très différents les uns des autres, à la fois poétiques, explicites, humoristiques. J’ai beaucoup aimé celui de la lauréate Primaire. Avec peu de moyens, elle a su, à sa hauteur, représenter les problèmes liés à l’eau.

Le dessinateur « live » a mis une touche d’humour dans des moments terribles, certains courts métrages étant assez pessimistes.

Lire « L’eau du futur » d’Estelle Fauré