Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Catégorie "professionnels et semi-professionnels" : la parole est aux lauréats...

Le 06.01.2016

crédit Didier Taillefer, photographe AEAG

Les Trophées de l’eau 2015 ont récompensé l’imagination et la créativité de nombreux lauréats, amateurs ou professionnels, jeunes ou adultes.

Après la remise des prix, l’agence de l’eau est allée les interviewer pour recueillir leurs impressions sur le concours et comprendre leur source d’inspiration.

Chaque semaine, la parole sera donnée à un nouveau lauréat…

3 questions à Richard Mesplède

Lauréat dans la catégorie Professionnels et semi-professionnels, Richard Mesplède partage sa vision de « L’eau du futur, le futur de l’eau » dans sa nouvelle « H2O ». Année 2287, à travers le journal de bord holographique de « La Corne d’abondance », on suit la mission d’un cargo spatial parti sur Mars afin de prélever de l’eau pure pour la ramener sur Terre. 

Né à Dax et vivant actuellement à Bayonne, Richard Mesplède est animateur social en maison de retraite, père de famille… et écrivain ! Il participe régulièrement à des concours d’écritures et a déjà écrit trois romans en collaboration avec Mestr Tom.

Rédacteur en chef du fanzine « Cadavrexquis » de 1995 à 2003, il a également publié dans différents « zines » et anthologies.

 

Comment avez-vous imaginé le futur en l’an 2287 ?

Pour imaginer le futur en l’an 2287, je me suis basé sur les aspects les plus pessimistes de notre monde actuel comme les problèmes écologiques, sociaux, politiques… Puis, j’ai imaginé le pire.

J’ai également repris mon univers d’écriture de science fiction : un monde futuriste avec seulement des femmes dans une atmosphère résolument sombre. J’ai inscrit ma nouvelle dans cet univers.

 

Vous croyez qu’un jour on partira à la recherche de l’eau sur une autre planète ?

Oui j’en suis persuadé. Je suis très intéressé par ce sujet et la science. Des scientifiques ont déjà évoqué cette possibilité et étudient la question, notamment par rapport à la glace trouvée sur d’autres planètes.

Pour l’écriture de ma nouvelle, j’ai fait beaucoup de recherche sur internet, j’ai appris des choses concrètes et légères. Ma nouvelle est bourrée de clins d’œil et de blagues pour les scientifiques.

 

Comment avez-vous trouvé la cérémonie de remise des Trophées ?

Je me suis cru au festival de Cannes, c’était vraiment super ! J’ai été surpris, charmé et impressionné par les idées des autres lauréats, notamment des plus jeunes qui avaient beaucoup d’imagination. Certains courts-métrages visionnés pendant la cérémonie ont vraiment changé mon regard sur l’eau.

Je participerais encore avec plaisir aux Trophées de l’eau ! Je vais d’ailleurs en parler autour de moi car c’était vraiment une très belle expérience.

Lire « H2O » de Richard Mesplède