Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Portrait d’une aquacitoyenne : Aurore Tavernier

16.10.2017 - 19.10.2017

Aurore Tavernier - crédit l'atelier 250

Aurore Tavernier est lauréate des Trophées de l’eau 2017 dans la catégorie Amateurs avec son article « Ça coule de source en Romance ».

Cette 7ème édition des Trophées a permis de découvrir non seulement des talents créatifs, mais des citoyens mobilisés pour la cause de l’eau ! Ceux-ci ont partagé avec nous leurs sources d’inspiration, leurs motivations et leur vision de l’aquacitoyenneté.

 

Quelle est l’idée de départ de votre œuvre ?

C'est un mélange de vécu car je suis technicienne territoriale dans le domaine de l'eau et très investie dans un projet associatif autour de l'émancipation citoyenne et de la transition écologique.

 

Quels sont les messages que vous souhaitiez transmettre ?

Les questions environnementales sont souvent abordées comme des problèmes d'experts, des catastrophes irréversibles contre lesquelles à notre échelle, nous ne pouvons pas lutter… Or cela nous appartient et cette réappropriation du bien commun nous appartient également. Faire ensemble, se rencontrer, s'écouter, se connaitre et s'accepter autour du bien commun, c'est un partage festif qui rend heureux !

 

Qu’est-ce qui vous a interpelée dans la thématique du concours « Tous aquacitoyens ! »

J'ai pensé à la déclaration des « droits de l'eau et du citoyen », qu'il serait intéressant d'écrire ! Mais le « tous » sonne « tous ensemble » et c'est important de lier nos actions, de les coordonner.

Cette étape est la réappropriation du bien commun, celle qui nous permet de dépasser l'échelle individuelle des actes écocitoyens pour l'échelle collective, illustrée ici par les chantiers participatifs entre riverains et non riverains ou par la solidarité de bassin versant. Notre capacité de création individuelle peut se révéler immense grâce à la coopération.

 

Comment peut-on mobiliser sur l’aquacitoyenneté à votre avis ?

En réveillant l'imaginaire, la poésie. Il ne s'agit plus d'alarmer ni de culpabiliser mais d'espérer. Nous avons la chance de posséder le liquide précieux à notre survie, nous allons relever le défi de l'adaptation, comme la plupart des espèces.

Lire l'article d'Aurore Tavernier "Ça coule de source en Romance"