Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Portrait de jeunes aquacitoyens : les élèves du Lycée Bernard Palissy d’Agen

31.10.2017 - 08.11.2017

Lycée Bernard Palissy - crédit l'atelier 250

Accompagnés de leur enseignant Stéphane Tastet, plus de soixante élèves du Lycée Bernard Palissy d’Agen ont participé aux Trophées de l’eau 2017. Parmi ceux-ci, quatre petits groupes se sont distingués et remporté des prix :

 

  • Clarisse Golemiec et Alice Bambrzak avec leur affiche « Prenez conscience de vos gestes » (dauphin)
  • Jade Waffo-Teguo, Maëva Viriot et Jade Bonnelle avec leur BD « Napp'Lusdeau » (lauréat)
  • Clara Lanceraux, Carlota Vidal et Justine Micheletti avec leur BD « M. Martin et l'eau » (dauphin)
  • Raphaël Noblet, Corentin Bourroux, Mathieu Montané et Guilhem Dagatti avec leur vidéo « Ensemble pour la défense de l'eau et des milieux aquatiques » (dauphin)

Cette 7ème édition des Trophées a permis de découvrir non seulement des talents créatifs, mais des citoyens mobilisés pour la cause de l’eau ! Ceux-ci ont partagé avec nous leurs sources d’inspiration, leurs motivations et leur vision de l’aquacitoyenneté.

 

Quelle est l’idée de départ de votre œuvre ?

C’est très variable en fonction du travail et des supports des différents groupes mais l’idée globale est celle de la sensibilisation à l’aquacitoyenneté. Faire prendre conscience, quel que soit le support, des menaces qui pèsent sur la ressource hydrique.

 

Quels sont les messages que souhaitiez transmettre ? 

Faire attention à la ressource tant dans sa qualité que dans sa quantité.

 

Qu’est-ce qui vous a interpelé dans la thématique du concours « Tous aquacitoyens ! »

La possibilité de valoriser des talents a priori « hors-scolaires » pour la production de supports de communication. De plus, le thème s’intégrait très bien au programme de géographie et d’enseignement moral et civique. Ce fut l’occasion de faire travailler les élèves d’une autre façon.

 

Comment peut-on mobiliser sur l’aquacitoyenneté à votre avis ?

Difficile à dire, la sensibilisation doit continuer, dès le plus jeune âge, mais ne doit pas être perçue par les enfants comme une activité comme une autre proposée à l’école. Il faut intégrer cette dimension, la faire vivre, mais le devenir de ce comportement dans la vie de chacun est très variable, en fonction de la situation familiale, de l’éducation, des gestes des parents… Un travail sans relâche !