Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Lutte contre les micropolluants : projets REGARD, REMPAR et SMS

25.06.2019 - 18.11.2019

Lutte contre les micropolluants, des connaissances et des solutions

Depuis 2015, l’agence de l’eau Adour-Garonne soutient trois projets de recherche* innovants portés par des collectivités, avec une vraie collaboration entre partenaires locaux privés (entreprises, PME/PMI) et publics (universités, laboratoires de recherche).
Les projets Regard (Bordeaux Métropole), Rempar (bassin d’Arcachon) et SMS (Séparation des micropolluants à la source) dévoilent leurs conclusions et proposent des pistes d’adaptation innovantes.

REGARD (REduction et Gestion des micropolluAnts sur la métRopole borDelaise)
Le projet REGARD propose une vision globale et intégrée des micropolluants à l’échelle du territoire sur la base de 70 sites de prélèvement différents. Porté par Bordeaux Métropole, le projet permet d’aider la collectivité à orienter ses choix et à déterminer la meilleure stratégie de lutte contre les pollutions issues de quatre sources d’émission (pluviale, domestique, industrielle et hospitalière), hiérarchiser les risques vis-à-vis de l’impact sur la qualité des milieux aquatiques et enfin à tester et évaluer les mesures de changements (comportementales, organisationnelles ou de traitement) notamment sur le « Défi eau familles » avec 43 familles volontaires suivies dans le cadre de ce projet.
Restitution de l'étude REGARD mardi 25 juin 2019 à Bordeaux

 

REMPAR (REseau de suivi et d’expertise des MicroPolluants du bassin d’Arcachon)
REMPAR a pour but la compréhension et la réduction de l’empreinte en micropolluants sur le Bassin d’Arcachon particulièrement sensible du fait de son activité touristique et ostréicole. Ce projet établit un nouveau réseau d’expertise et de veille pour créer du lien entre les différents acteurs du territoire autour de la thématique des micropolluants dans les eaux.
Les actions de REMPAR se coordonnent autour de 5 grandes thématiques allant de la cartographie en micropolluants à la recherche de leviers d’action en lien avec les professionnels. Environ 150 molécules organiques : Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), pesticides, médicaments, hormones, conservateurs et biocides ; ainsi que 17 métaux et 3 organo-étains sont ainsi ciblés.
Restitution de l'étude REMPAR mercredi 26 juin 2019 à Arcachon

 

SMS (Séparer les Micropolluants à la Source en agglomération toulousaine)
Bien que les micropolluants soient partiellement dégradés dans les stations d’épuration, les quantités retournées dans les milieux naturels avec les eaux traitées induisent des effets toxicologiques avérés. Ce constat pousse à réfléchir à une séparation des micropolluants à la source, car on sait que l’urine, qui ne constitue qu’environ 1% des eaux usées, contient une part très importante de l’écotoxicité mesurée (de l’ordre de 65%). Ainsi, séparer l’urine pour en éliminer les micropolluants avant dilution, constitue une solution innovante de recherche.
Le projet SMS a permis d’élaborer et de tester un démonstrateur sur un site réel (la station d’épuration de Cugnaux) pour évaluer techniquement, économique et socialement cette filière innovante. Le concept de toilettes séparatives est bien perçu par les particuliers (88%). Un nouveau prototype sera bientôt testé lors du festival Garorock.
* Ces projets s’intègrent au plan micropolluants national 2016-2021.

Dossier de presse à télécharger :

Télécharger le fichier «DP micropolluants en AG.pdf» (591 KB)

 

Forte de ces résultats, l’Agence organise un sommet sur l’eau et la santé :
Safe Water Summit
Santé de l’Eau et santé de l’Homme Un sommet pour agir
Lundi 18 novembre 2019 Arche Marengo - Toulouse