Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

L'Agence signe une convention avec l'ONF

Le 26.06.2017

Office National des Forêts

Le 26 juin à Toulouse, Guillaume Choisy, Directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne et Christian Dubreuil, Directeur général de l’Office national des forêts (ONF) ont signé une convention cadre pour la préservation des milieux aquatiques et humides. .  

La forêt et l’eau

Couvrant plus d'un quart du territoire français, les forêts jouent un rôle majeur dans l'approvisionnement en eau et la protection des zones de captages. En effet, les forêts régulent les débits  et filtrent les eaux. L’ONF et l’agence de l’eau souhaitent renforcer le rôle positif de la forêt sur la qualité des milieux aquatiques et la ressource en eau dans la perspective du changement climatique.

Des actions prioritaires

Cet accord définit les thématiques et priorités pour les actions à mettre en œuvre sur la période 2017-2018, ainsi que les modalités opérationnelles du partenariat.

 

Les projets  portent sur :

  • la connaissance et la préservation des zones humides,
  • la gestion des cours d’eau forestiers,
  • la valorisation de la biodiversité associée aux milieux aquatiques et humides,
  • l’appui à l’émergence de projets territoriaux participant à la qualité des eaux,
  • le partage des connaissances et de l’évolution des modes de gestion en lien avec le changement climatique,
  • la sensibilisation à la gestion des forêts et des milieux aquatiques.

 

Plusieurs actions ont déjà été menées par l’ONF avec le soutien de l’agence de l’eau :

  • des actions d’animation de l’ONF sur certains territoires du bassin Adour-Garonne, essentiellement pour les réserves naturelles (Hourtin-Palus de Molua, en Gironde),
  • Le renforcement des actions en matière de protection des zones humides, (sources de la Truyère en Lozère, tourbières du Somail dans l’Hérault),
  • La valorisation des connaissances.

Ce rapprochement est également l’occasion de favoriser, le partage d’expériences et des bonnes pratiques au sein des deux établissements.

http://www.onf.fr/