Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale
Imprimer

Mission Maroni Clash Swot : reportage TV

Le 16.07.2019

Reportage sur la Mission Maroni CLASH - SWOT à l'IRD de Guyane, diffusé sur Guyane 1ère.
Interview de Jessica P. de l'agence de l'eau Adour-Garonne et de Stéphane Calmant de l'IRD responsable de la mission.

 

#MissionMaroniClashSwot : qu'est ce que c'est ?

Dans le cadre du projet SWOT -Surface Water and Ocean Topography-  (CNES/ NASA), une délégation animée par Stéphane CALMANT (DR, IRD, UMR LEGOS) est partie en Guyane du 01 au 14 juillet 2019.

Cette mission d'hydrologie satellitaire sur le fleuve Maroni a pour objectif le suivi de l'eau sur terre (océans, rivières, lacs, etc. ) à partir du satellite SWOT dont le lancement est prévu en octobre 2021. Le Maroni a été retenu pour la validation des différents paramètres hydrodynamiques parmi une dizaine d'autres sites sur Terre.

A cette mission s'ajoute le projet pédagogique CLASH permettant à 9 lycéens de métropole et 7 étudiants de Guyane de participer à la collecte des chercheurs avec des instruments qu'ils ont eux-mêmes créés pour mesurer la qualité de l'eau.

Dirigée par Stéphane Calmant de l’IRD, la mission est composée de 9 scientifiques au niveau international (INSA, CNRS, NASA, CPRM, CLS, INSU, Office de l’eau de Guyane, centre IRD de Cayenne et Agence de l’eau Adour-Garonne) et complétée par les lycéens et étudiants.

Dans le cadre de ce projet, Jessica P., technicienne de réseaux de mesures au sein de l’agence de l’eau Adour-Garonne, accompagne depuis plus d’un an, les élèves de l’atelier scientifique « CLASH » du Lycée Charles de Gaulle de Muret en partenariat avec l’IRD-CNRS. Des premiers tests et prototypes de capteurs ont été réalisés sur la Garonne au préalable.
Sur le Maroni, les élèves du Lycée de Muret ainsi que les étudiants de Guyane ont effectué plusieurs opérations sous encadrement scientifique.

In fine, ce travail devrait permettre aux gestionnaires de mobiliser les données acquises par SWOT pour suivre les variations de débits et de niveau de l’eau pour notamment évaluer l’impact des mesures mises en place dans le cadre du Plan d’Adaptation au Changement Climatique.

 

SAVE THE DATE : conférence/débat, vidéo sur la Mission avec lycéens et scientifiques

→ 
Le mercredi 18 décembre 2019 au Muséum de Toulouse