Aller au contenuAller au menuAller à la recherche
Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Au service
des milieux aquatiques
du bassin Adour-Garonne

Rechercher :
Description illustration
Navigation principale

Eau et activités économiques - Pollutions ponctuelles liées à l’élevage

Pollutions ponctuelles liées à l’élevage

Au-delà  de manipulations “accidentelles” de produits phytosanitaires, les pollutions ponctuelles peuvent découler des activités d’élevage.
Elles se traduisent souvent par une contamination des eaux superficielles et parfois par des risques pour la santé des utilisateurs.

Des pollutions issues des bâtiments d’élevage

Les pollutions ponctuelles peuvent être directement dues aux bâtiments d’élevage. Elles sont alors localisées (fuites d'effluents) et peuvent engendrer une pollution bactériologique et une augmentation de nitrates dans l’eau.

Pour éviter ces pollutions, des actions sont développées sur le bassin Adour-Garonne, du type “plan de modernisation des bâtiments” (PMBE), pour améliorer le stockage et l’utilisation des fumiers et lisiers des exploitations.

Des perturbations du milieu naturel

Abreuver un troupeau dans une rivière ou un réservoir entraîne un piétinement qui peut détériorer les berges et détruire la ripisylve et/ou entraîner une pollution organique et bactériologique liée aux déjectionsdes animaux.

Pour éviter le piétinement des berges par le bétail, il est préconisé de clôturer le bord de la rivière ou de prévoir des remontées de points d’abreuvement (par exemple, installation de pompes à museaux dans la parcelle, l'animal n'ayant plus alors besoin d'aller s'abreuver en rivière).